mercredi 13 juin 2012

Ooooh Lucifera !






Nous sommes à une période obscure du Moyen-âge, les hommes luttent pour échapper à la misère.
C'est le temps des chevaliers, Rois et Reines, mais aussi des démons, sorcières et autres suppôts de Satan.
Le Docteur FAUST est un savant alchimiste très connu dans le Duché de Rosen. Homme croyant il veut chasser le mal qui règne dans le monde, en créant un filtre de bonté, mais pour cela il lui faut du temps.
Le temps, c'est exactement ce qui lui manque, car c'est un homme âgé et, malgré sa volonté, son énergie s’épuise. Pour arriver à ses fins, il fait un pacte avec le Diable pour vendre son âme en échange de la jeunesse. Mais le roublard Satan envoie sur Terre une démone Lucifera une Succube d'une beauté infernale, pour pervertir le beau et pur Faust, afin qu'il oublie ses travaux.
Lucifera va tomber amoureuse de FAUST qui, lui n'a d'yeux que pour la belle mais chaste Marguerite Bluementhal la fille d'un notable.

Folle de jalousie Lucifera ne reculera devant rien pour arriver à ses fins...






La bande dessinée Lucifera a été publié par Ediperiodici (170 numéros entre 1971 et 1980). Une édition française a été publiée par Elvifrance (99 numéros entre 1972 et 1980).

Plusieurs dessinateurs ont participés à cette série (qui n'a jamais été signée) notamment l'excellent Leone Frollo (n°1 à 15), puis Tito Marchioro.  Les scénarios furent assurés par Georgio Cavedon puis Remo Pizzardi et enfin Paolo Ghelardini pour les 30 derniers numéros.
Les publications Elvifrance furent sans doute celles qui connurent le plus d'interdiction de toute l’histoire de la BD (776 interdictions jusqu'en 1989 !).  Il n'y eu pas grand monde pour défendre Bielec (Charlie Hebdo fut une sympathique exception). 


(J'avais déjà posté une série de couvertures de LUCIFERA ici, mais celles ici présentes sont en bien meilleure qualité )
































































De nombreux visuels sont visibles ici, et d'autres encore ici !





1 commentaire:

  1. etonnant de ne trouver aucun commentaire sur Lucifera. Je suis peut être le seul fan de cette brune sublime. Et personne n'aime Zara ?

    RépondreSupprimer